13 juin 2024

CULTURE-PROFIL / Rosine Mbakam, une cinéaste qui met en lumière les gens qui lui sont proches

Nombre de Lectures 1415
Read Time:59 Second

Rosine Mbakam est une réalisatrice camerounaise dont le travail est profondément ancré dans le documentaire ethnographique et le cinéma d’auteur.

Elle se distingue par sa capacité à mettre en lumière les histoires et les personnes qui lui sont proches, offrant ainsi un regard intime sur la vie quotidienne et les défis auxquels font face les communautés africaines, en particulier les femmes. Née au Cameroun, Rosine Mbakam a étudié le cinéma en Belgique, où elle réside actuellement. Ses documentaires se caractérisent par une approche subtile et empathique, évitant les stéréotypes et les clichés souvent associés à la représentation de l’Afrique. Son travail le plus acclamé, « Les deux visages d’une femme Bamiléké » (2016), explore les tensions entre tradition et modernité à travers le portrait de sa mère. Dans son documentaire suivant, « Chez Jolie Coiffure » (2018), Rosine Mbakam se concentre sur le quotidien d’une coiffeuse camerounaise en Belgique et sur les histoires de ses clientes, principalement des femmes immigrées. À travers ce récit intimiste, elle aborde des thèmes tels que l’immigration, la discrimination et le désir de trouver sa place dans un environnement étranger. Ce qui distingue le travail de Rosine Mbakam, c’est sa capacité à donner une voix aux personnes ordinaires, à capturer leur humanité et leur résilience dans des contextes souvent difficiles. Son approche cinématographique sensible et authentique lui permet de créer des œuvres qui résonnent avec le public, tout en offrant un éclairage précieux sur les réalités complexes de la vie en Afrique et au-delà.

About The Author


En savoir plus sur metroactu.com

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

error: Content is protected !!

En savoir plus sur metroactu.com

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading