13 juin 2024

Karim Wade donne corps à son opération de conquête de la direction du PDS

Nombre de Lectures 5735
Read Time:1 Minute, 2 Second

La sphère politique sénégalaise est en ébullition suite à l’annonce de la démission de Woré Sarr du Parti Démocratique Sénégalais (PDS).

Cette démission marque un tournant significatif dans la lutte pour le contrôle du parti, avec Karim Wade, fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, en tête de file pour succéder à son père. Sa démission, annoncée en grande pompe, met en lumière les tensions internes qui minent le parti depuis plusieurs années. . La nomination de ce dernier comme secrétaire général adjoint en 2019 avait déjà suscité de vives réactions, certaines voix critiquant une volonté de « dynamisation » du PDS. Karim Wade, souvent perçu comme le dauphin désigné de son père, a toujours été une figure controversée. Sa stratégie semble claire : consolider sa position et préparer le terrain pour prendre les rênes du parti. La démission de Woré Sarr a provoqué une onde de choc parmi les militants et les cadres du parti. Beaucoup voient en elle un signal d’alarme sur l’état de déliquescence interne du PDS. Des appels à une réforme en profondeur et à une révision des modes de gouvernance se multiplient. Son retour sur le devant de la scène politique pourrait revitaliser une base militante en quête de leadership fort et cohérent. La démission de Woré Sarr du PDS marque un moment crucial dans l’histoire du parti. Elle met en lumière les luttes intestines et les ambitions personnelles qui agitent la scène politique sénégalaise. Pour Karim Wade, c’est une opportunité de consolider sa position et de préparer une succession qui pourrait façonner l’avenir du PDS pour les années à venir.

About The Author


En savoir plus sur metroactu.com

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

error: Content is protected !!

En savoir plus sur metroactu.com

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading